14 mai 2015

Entrée en matière : Nikon FE

J'en ai mis du temps. Oui 4 mois c'est long pour 36 poses, mais me revoilà et je suis très heureuse de pouvoir vous faire découvrir de nouvelles photographies argentiques en noir et blanc! Quelle joie d'entendre et de ressentir le déclenchement, de s'imaginer le résultat, de craindre la photo loupée, de s'impatienter lorsque la pellicule est en traitement au laboratoire! 

Début janvier 2015, je termine ma pellicule Agfa APX 100 avec mon Nikon FA. Ce début d'année signe la fin ma collaboration avec ce joli boitier. Je passe au niveau supérieur avec un nouvel appareil : le sublime Nikon FE chargé d'une pellicule Kodak triX 400, plus ancien, avec un mécanisme moins électronique. Plus authentique. Je remercie encore une fois mon père de me permettre de vivre ces expériences argentiques si enrichissantes. 
Je vous ai concocté un mélanges de photos aléatoires dans le temps, ces photos "hors catégories" qui immortalisent un instant unique et qu'on ne peut placer dans une série précise. 

1 Voici tout d'abord un autoportrait. Cette fameuse première image de la pellicule qu'on n'est pas certains de revoir. Je découvre une image intense, contrastée, avec de jolis bokehs enguirlandés et un joli grain. 
2 J'enchaine avec un portrait de mon bébé. Ma belle Junon, toujours prête à poser, normal c'est une princesse. Particulièrement bluffée par cette image, c'est un coup de coeur. La netteté, les bokehs, le contraste. J'adore. 



3 On continue avec un portrait dont la netteté laisse à désirer, photographié lors d'une soirée entre amis, à discuter du futur, de carottes et de pommes de terre, de ferme, de communauté, d'ensemble, de voyage. C'est beau, les copains.  
4 Lors d'un petit weekend à la maison, je photographie mon père et son beau baryton. Il redécouvre une passion oubliée en rangeant la maison. Il nettoie, fait briller et fait résonner son vieil instrument. 
5 Toujours à la campagne mais ce coup ci c'est mon père qui tient les rênes et photographie un joli portrait de famille/belle famille.



6 De retour à Strasbourg, j'immortalise une presque double exposition à travers ma fenêtre. Le bâtiment d'en face mixée avec mon appartement. 
7 Et enfin, on termine cette série aléatoire avec une photo d'un couloir lumineux. Rendez-vous au Nouvel Hôpital Civil pour un TD respi en salle de kinésithérapie. 


1 commentaire:

  1. J'adore tes petites histoires et tes photos sont toujours sublimes ;-)

    RépondreSupprimer