21 février 2015

MKM

Un article qui change un peu de l'habitude. J'ai décidé de vous parler de l'évènement marquant de la semaine, connu sous le terme MKM.  
MKM pour Marion, Kevin, Marion. Respectivement 24, 26 et 24 ans. Un triple anniversaire qui réunit plusieurs groupes de copains hétéroclites et créé un mélange de personnalités détonnant ! C'est fantastique d'être entourés d'amis aimants et si attentionnés. Nos surprises ont été nombreuses et touchantes. Je ne vous remercierai jamais assez. Je vous aime. 
MERCI/










16 février 2015

Évasion de saison 4

Les affaires sont rassemblées, les sacs sont bouclés. Il est l'heure de quitter notre cocon. Ce dimanche les nuages et les flocons sont au rendez-vous. L'ambiance est totalement différente du jour de notre arrivée avec le ciel bleu et le soleil radieux. Les glaçons sont figés, au revoir beau dortoir. La piste est encore damée. Elle nous mène tout droit dans la belle sapinière fellerinoise.  




Coup de coeur pour la photo suivante. Avant d'atteindre la forêt, la troupe colorée marche en dévers sur cette neige fraiche. La terre semble s'arrêter nette quelques mètres plus loin. Les montagnes ennuagées en face sont majestueuses. C'est dépaysant, apaisant et grandiose.



Je termine cette série d'évasion sur cette image de l'amitié. J'ai passé un weekend fantastique en votre compagnie, comme à chaque fois. Votre joie de vivre, votre simplicité. Merci à tous. Et merci à mes parents sans qui nous n'aurions jamais eu accès à ce refuge magique, merci également pour votre accueil le dimanche après-midi 


14 février 2015

Évasion de saison 3

Dimanche matin. Les 11 lutins des neiges émergent de leur nuit courte et fraiche. La petite fenêtre des combles nous offre une vue glacée sur la vallée. Le réveil est parfait. Le temps d'un étirement et la troupe s'affaire à rallumer le feu de la cuisinière pour faire chauffer thé et café. Tout le monde se regroupe autour de la source de chaleur. Quel bonheur. On fait le plein de bonnes ondes et d'amour avant de remballer nos affaires et de quitter ce coin de paradis perdu au milieu des bois.





11 février 2015

Évasion de saison 2

Retour sur la journée du samedi 7 février, cette fois-ci en noir et blanc. La troupe s'est vue obligée de se scinder en deux groupes pour cause de retards intempestifs, j'ai donc pu photographier l'arrivée du second convoit. Les sept bonshommes semblent minuscules vue d'ici. C'est si beau. La vallée, la neige immaculée, les sapins contrastés...



Ça y est, tout le monde est arrivé à bon port. C'est l'heure de l'installation et de la découverte. Le petit refuge qui nous accueille nous est chaleureusement prêté par une connaissance de ma famille. Il est petit, cosy, si chaleureux. Tout est à disposition: bougies, lampes à huile, marmites, cuisinière à bois, matelas à l'étage, haches... Bref, tout ce qu'il faut pour survivre au milieu des bois. L'intérieur est rustique, authentique. C'est magnifique, tout autant dépaysant que le paysage qui nous entoure. Ici nous retrouvons de vraies valeurs, loin de la télévision et de l'effervescence de la ville. Nous retrouvons le silence, l'air pur, le temps de vivre, de faire à manger, de partager des rires entre amis.




Les estomacs gargouillent. C'est l'heure de déballer nos 3kg de fromages et de mettre la main à la patte. À la lueur de la bougie, le feu de la cuisinière est entretenu, le fromage est découpé, le pain est tranché, les piques à fondue sont nettoyés, le vin chaud est touillé, les carottes sont râpées et les copains sont rassasiés. 





Petite sortie digestive pour admirer les étoiles scintillantes avant de retrouver notre matelas géant. Que c'est beau, que c'est beau.

9 février 2015

Évasion de saison 1

Samedi 7 février. 5 ans et 5 mois d'amour avec mon cher T, mais pas seulement. Trois voitures strasbourgeoises débarquent sur le petit parking du Frenz pour envahir les lieux durant un weekend. Rendez-vous en début d'après-midi, sous un soleil somptueux et un ciel bleu. Départ des onze loupiots pour une petite marche de quelques kilomètres dans la sapinière vosgienne, jusqu'au refuge. Les conditions sont parfaites. 





Le refuge est enfin visible, après un peu moins d'une heure de marche. Son toit sort des neiges. Au loin le soleil se couche doucement derrière les sommets. Nous atteignons le refuge juste à temps, nous pouvons l'admirer et et nous y installer à la lumière du jour. 








Le feu dans sa belle cheminée réchauffe nos pieds refroidis. 
Les photos de ce refuge typique, fantastique et magnifique suivront dans un prochain article, patience.


La nuit tombe. C'est le moment de sortir faire quelques pas autour de notre habitation. Le ciel est dégagé. Les étoiles scintillent et la vallée s'illumine. La vie quitte le chalet à travers ses rares petites fenêtres sous forme de photons colorés. Nous décorons de quelques light-painting le bel igloo  2 places imaginé et conçu par nos meilleurs architectes. 






Cet article s'achève sur un méli-mélo de copains. Tard dans la nuit nous envahissons les combles du refuge et créons un matelas géant pouvant accueillir onze asticots glacés. Le feu s'éteint petit à petit et la vapeur blanche s'échappe doucement de nos souffles haletants. Nous échappons fort heureusement à l'intoxication au CO et survivons aux températures très fraiches.


L'aventure ne s'arrête pas là. Trois autres articles "évasion de saison" suivront. Je vous promets entre autre du noir et blanc, de la neige, du rustique et du fromage.